On a rencontré Justin Fouque, rider BMX Marseillais ! - Urban Water Contest
15510
single,single-post,postid-15510,single-format-image,ajax_fade,page_not_loaded,,vertical_menu_enabled,qode-theme-ver-6.1,wpb-js-composer js-comp-ver-4.3.5,vc_responsive

On a rencontré Justin Fouque, rider BMX Marseillais !

14 Mar On a rencontré Justin Fouque, rider BMX Marseillais !

Mardi dernier, on a donné rendez-vous à Justin Fouque au Palais Omnisport, pour rencontrer le rider Marseillais et en connaître un peu plus sur lui et sa passion. 

justin

 

Salut Justin, est-ce-que tu peux te présenter et nous expliquer depuis quand tu as commencé le BMX ?
Je m’appelle Justin Fouque,  j’ai 26 ans, et je viens d’un petit village de mille habitants appelé Ginasservis dans le Var. J’ai commencé le BMX à l’âge de 11 à peu près la bas, et puis petit à petit j’ai bougé de ville en ville à cause du travail de mes parents et je me suis retrouvé à Marseille. J’ai commencé un bac pro, ça ne m’a pas forcement plu, du coup j’ai arrêté l’école pour faire que du vélo et depuis je fais que ça ! Ça fait plus de 13 ans que je fais du vélo, 5 ans que je suis en pro, et actuellement j’ai des sponsors comme Vans. A côté de ça je m’occupe de mon association qui s’appelle Massilia Freestyle BMX, et donc j’ai un brevet d’état d’éducateur sportif.

Comment t’es venu la passion du BMX ?
J’étais avec un collègue, il s’appelle Geo. J’ai demandé à mon père de m’acheter un vélo avec des cales pieds, et du coup il m’a acheté un BMX mais je savais pas vraiment à quoi ça servait et puis j’ai rencontré mon pote justement. Du coup on en a fait ensemble et on a capté ensemble que on pouvait faire des figures, du coup on a acheté des magazines, après on a joué au jeu Fresstyle BMX, et de là on s’est mis à fond dedans, on a regardé des vidéos et puis ça nous a pas lâché.

Il existe plusieurs disciplines de bmx (race, dirt, flat etc), lesquelles pratiques tu ?
Je n’ai jamais fais de race, normalement on commence toujours par ça, mais du coup j’ai commencé par le dirt, après j’ai fais du park, du street et le flat j’en fais pas non plus. Même si j’ai jamais pratiqué la race  j’ai du m’y coller pour passer mon brevet d’état donc je connais tout dessus.

Du coup y en a une que tu souhaiterais développer ou essayer ?
Alors, toutes celles que je fais actuellement c’est celles qui me conviennent, j’ai pas envie de me mettre au flat forcement, même si des fois j’en fais comme ça pour rigoler. A la race non plus, parce que après il faut se mettre dans un club, et puis c’est plus du tout la même mentalité que le freestyle mais celles que je veux développer avec mon association, c’est le skate park, le street et le dirt, c’est les catégories du freestyle les plus connues, et je vais vraiment appuyer la dessus.

Tes entrainement ça se passe comment ? A quelle fréquence tu t’entraines ?
J’ai 26 ans maintenant, je entraine un peu moins qu’avant quand même, mais je m’entraine une à deux fois par semaine au palais, au bowl pendant 3h à peu près.

Tu t’entraines tout seul ou avec tes potes ?
Avec pleins d’autres potes, sinon tout seul c’est pas amusant.

C’est quoi tes spots préférés à Marseille ?
Le bowl du prado et le palais. C’est les deux principaux ! Après tu peux en faire dans la rue mais y a beaucoup moins de monde qui en fait.

C’est quoi les pays dans lesquels t’as été amené à voyager grâce au bmx ? et tes spots préférés en dehors de Marseille ?
J’ai voyagé partout dans le monde, j’ai fais pas mal de pays surtout en Europe et aux Etats-unis grâce au BMX. Je suis allée en Estonie, en Angleterre, là je vais aller en Islande au mois d’avril juste avant votre contest. J’ai aussi fais la Californie, le Texas, la Floride. Au niveau de mes spots préférés en dehors de Marseille y a Austin, mais aussi à Huntigton Beach au Van Doren invitational , un évenement Vans où  j’ai ridé la copie du Bowl. C’était incroyable.

C’est quoi ton palmarès à ce jour ?
J’ai pas vraiment de titre hormis celui de champion du bowl du prado. J’ai gagné pas mal d’Urban Contest, pas le dernier, j’ai fini deuxième mais j’étais pas en forme, je ressortais d’une blessure à l’epaule. Sinon j’ai participé à pleins de gros événements, et par exemple j’ai fais les finales du Vans Kill the Lines à Peynier l’année dernière, j’etais le seul français.

Tu peux me parler de tes ambitions futures ? de ce que tu as de prévu de faire dans l’avenir ?

C’est pas forcement la compétition mes ambitions, c’est plus les voyages, les trips, faire des vidéos sur internet et développer mon association, faire bouger la scène Marseillaise.

Du coup tu peux nous parler de ton association ?
Mon projet avec mon association c’est de rassembler des riders, d’organiser des événements à la cool, et j’ai peut-être un projet pour Marseille 2017, mais j’ai pas encore de réponse aujourd’hui. Si ça se développe ça sera un événement assez grand. Et puis plus tard quand je serai plus stable, je pourrai donner des cours avec mon brevet d’état, me faire salarié de mon association si ça marche bien.

T’as un conseil pour les jeunes riders qui souhaitent percer ?
C’est quasiment impossible en France de vivre du bmx donc déjà qu’ils ne s’accrochent pas à ça, après sinon, faire le plus de contests possibles, aller chercher plus loin dans leur ridding. Les sponsors après ils tombent tout seul, donc un conseil : pas se prendre la tête, et si ils sont passionnés ça arrivera tout seul.

Un peu plus philosophique, quel serait ton plus grand rêve par rapport au bmx ?
Faire tout ce que je veux avec mon vélo ! Aller ou je veux !

T’écoutes pas mal de musique en ridant, du coup est-ce que t’as un son à partager que t’aimes bien en ce moment ?
Je dirai Millencolin , c’est un groupe de punk rock suédois de style californien, je les ai vu en concert y a pas longtemps.

Qu’est-ce que tu pourrais dire sur le contest d’Urban Water ?
C’est le seul contest de bmx au bowl qui survit. C’est bien organisé, c’est des jeunes qui le font, c’est bonne ambiance, je reviendrai tant qu’il y en aura !

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.